S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par David B.

 

peu plus d'amour s'il vous plaît (Un) (Laure Briard)

note: 4L'or Briard ! David B. - 18 avril 2019

La pop française a la cote en ce moment.
Laure Briard n'est peut-être pas la plus médiatisée, mais son disque recèle une fraîcheur rarement égalée.

A l'image de son dernier titre, qu'elle a écrit en songeant au sort des migrants, elle nous demande seulement un peu plus d'amour.

Et personnellement, j'en ai beaucoup pour son titre éponyme, aux accents gainsbourgiens. <3

99,9% (Kaytranada)

note: 5Kaytranadesque ! David B. - 18 avril 2019

Kaytranada, c'est un DJ canadien qui fait bouger dans les chaumières !

99,9%, c'est le titre de son premier album.
C'est un bijou ! Electro, groove et hip hop se côtoient allègrement pour le plaisir de nos oreilles.

Mon morceau préféré : le magnifique Together en featuring avec AlunaGeorge, le duo Londonien. Frissons garantis.

beauty in all (The) (Oddisee)

note: 5La beauté dans tout... David B. - 14 avril 2018

Littéralement traduit de "The beauty in all".

Plus précisément, la beauté est avant tout dans ce magnifique album de hip hop instrumental du producteur de Brooklyn Odisee.

Au programme, un son entre le boom bap et le cool jazz, avec une batterie omniprésente pour marquer le tempo... Synthés, samples, cordes et autres instruments se mélangent délicieusement pour vous permettre de vous évader, chiller tranquille entre amis ou poser vos rimes façon MC.

Croyez-moi, vous reviendrez transformés de cette Oddisee.

Barbara Panther (Barbara Panther)

note: 4Féline ! David B. - 23 janvier 2018

Un son clairement influencé par Björk, aux croisées du broken beat et de la pop expérimentale... Si vous aimez l'Islandaise, vous devriez aimer la panthère belge.

Sensacional soul vol. 3

note: 5De la soul qui fait danser ! David B. - 26 décembre 2017

Le label Vampi Soul a encore creusé, cette fois-ci en Espagne, pour nous dégoter des pépites soul des années 60 et 70.

Ça remue, ça frétille, ça fleure bon le groove de l'époque... que ce soit en anglais ou en espagnol, les groupes regorgent d'énergie, les cuivres résonnent et les charlestons nous matraquent un son qu'on aurait pu croire taillé pour le dancefloor...

Sauf que... rien de tubesque ici, pas de voix grandiloquente à l'américaine. Bref, une autre très bonne compilation du label Vampi Soul.

Vivre, mourir, recommencer (Doug Liman)

note: 5Très bon film de SF David B. - 26 décembre 2017

Comme dans le film Un jour sans fin avec Bill Murray, notre héros revit indéfiniment le même jour... à une différence près, il lui faut au préalable mourir.

Le scénario est bien ficelé, les personnages hauts en couleur sont bien emmenés par les acteurs Tom Cruise, Bill Paxton et la magnifique Emily Blunt, on ne s'ennuie pas une minute !

PES 2018

note: 5Pendant les fêtes, optez pour les pralines en lucarne ! David B. - 16 décembre 2017

Si on aime les jeux de foot, on aimera PES cru 2018.
Bon... peut-être pas au début. Il est un peu plus exigeant chaque année, il va falloir appuyer les têtes et ne pas surenchérir dans les dribbles au risque de ne jamais passer la défense (qu'il va falloir apprendre à maîtriser, si on ne veut pas se prendre but sur but).

Mais les multiples options qu'il offre en ligne, la légendaire Ligue des Masters ou les duos entre potes vous feront passer de très bons moments.

Adeptes du L1-triangle, régalez-vous !

FIFA 17

note: 5Du réalisme ! David B. - 9 décembre 2017

Plus les années passent, plus les deux jeux de foot de référence (FIFA et PES) se rapprochent d'un ultra-réalisme confondant.
Il n'y a qu'à demander aux néophytes, qui pourraient confondre le jeu à un vrai match diffusé à la TV.

Pour FIFA, le virage opéré depuis quelques années donne la part belle aux dribbles, à la facilité d'éliminer l'adversaire et d'enchaîner les buts sans grande difficulté.

Et autre avantage sur son rival, on y retrouve toutes les licences et le vrai nom des clubs comme des joueurs !

A vos manettes !

easy truth (The) (Apollo Brown)

note: 5Simple vérité ? Tuerie ! David B. - 21 octobre 2017

Vous êtes nostalgique du bon son boom bap des 90's ?

Ne vous en faites plus, Apollo Brown est derrière les platines et Skyzoo devant le mic pour vous faire bouger la tête. Enfoncez-vous profondément dans votre sofa, ou vissez le casque sur votre crâne pendant que défilent les paysages graffés derrière la vitre du train de banlieue.

Vous y êtes ?

The easy truth : dope !

SBTRKT (SBTRKT)

note: 5A prononcer Subtract ! David B. - 21 octobre 2017

Premier album du génie masqué SBTRKT.

A l'instar des DJ camouflés (Deadmau5, Daft Punk, DJ's from Mars), le british SBTRKT nous livre des productions envoûtantes... à mi-chemin entre trip-hop et dubstep.

C'est dansant et trippant à souhait.
Je recommande Wildfire et vous somme de tuer le bouton replay sur Pharaohs.

Enjoy !

Rythmes et botanique (Gaël Faye)

note: 5Petit pays devenu grand. David B. - 21 octobre 2017

Après un premier album métissé, Pili pili sur un croissant au beurre, Gaël Faye n'a pas chômé.

Son livre Petit pays, couronné de succès et déjà traduit en près de quarante langues, lui a laissé les coudées franches pour faire ce qu'il voulait de son deuxième album.

Cet EP est juste un avant-goût. Il a rappelé Guillaume Poncelet, avec qui il travaille depuis ses débuts (Milk Coffee & Sugar) et fait appel aux talents du génial Blanka (La Fine Equipe) pour les arrangements, la composition et le mixage.

Ça s'écoute en boucle et ça se déguste encore mieux en live !

On est impatient de découvrir l'album !

Darkness and light (John Legend)

note: 4Groovy Legend ! David B. - 21 octobre 2017

John Legend nous livre ici un opus plus groovy qu'à son habitude.

Quelques ballades soul ponctuent un album marqué par un tempo enlevé et des chansons taillées pour faire bouger les têtes.

Ça fait du bien dans les oreilles !

De l'homme à l'animal (Bessa)

note: 5Des années que j'attendais l'album ! David B. - 21 octobre 2017

De Bessa, on entend d'abord une voix envoûtante.
Ensuite, on capte sa plume virevoltante, qui trace des mots magiques dans la langue de Molière.
Enfin, on retient une musique enivrante aux accents electro-pop qui vient sublimer le tout.

Cet album n'a qu'un seul défaut. Il a une fin.

Morceaux choisis : De l'homme à l'animal. Daddy. La fin du règne.

Hip Hop Family Tree n° 1 (Ed Piskor)

note: 5Génialogique ! David B. - 13 septembre 2017

Non seulement Ed Piskor réussit à réunir dans le même bouquin les pères de la culture hip hop, mais en plus il le fait avec force détails et anecdotes avérées (la plupart, il les tient des protagonistes eux-mêmes). Et quel style !

Un vrai tour de force.
C'est drôle, c'est frais, c'est vivant. Et c'est diablement riche.
Un must to read pour les passionnés de rap et de culture hip hop.

Rois du monde n° 1
Même pas mort (Jean-Philippe Jaworski)

note: 5Une odyssée grandiose au temps des Celtes ! David B. - 8 septembre 2017

Que ce soit par le style, la construction du roman ou même l'histoire, Jaworski nous emmène loin des sentiers battus.

Le premier tome des Rois du monde nous raconte le voyage de Bellovèse, fils de Sacrovèse, roi des Turons, un peuple celte. Escorté par Sumarios, un champion guerrier et Albios, un barde célèbre et riche, il va s'enquérir de son sort auprès des Gallicènes, des oracles mystérieuses qui tuent tous les hommes qui osent fouler le sol de l'Île des Vieilles.
Pourtant, il est déjà censé être mort...

Un récit épique récompensé par le prix du roman francophone aux Imaginales de 2014.

Divide (Ed Sheeran)

note: 4Machine à tubes ! David B. - 6 mai 2017

Ed Sheeran revient plus fort que jamais avec l'entêtant Shape of you, sur l'album Divide.

Quelques morceaux taillés pour les dancefloors, des ballades plus douces... une réussite assurément.
Un poil trop calibré radio à mon goût, peut-être.

Moins de prise de risque...

Dakhla sahara session (Doueh)

note: 5Ode sublime au métissage. David B. - 6 mai 2017

Dans le désert marocain, la guitare endiablée de Doueh se mêle au rock bizarre du groupe Cheveu...

Les voix traditionnelles magnifiant cette fusion étrange du rock psychédélique aux accents berbères...

Magique !

Retiens mon désir (Cléa Vincent)

note: 4Un vent de fraîcheur... David B. - 13 avril 2017

C'est vrai... l'électro-pop française a le vent en poupe depuis quelques années.
Et on commence à se lasser de ces innombrables groupes qui profitent de la vague pour surfer sur ce succès.

Cléa Vincent fait dans le même style musical... mais comment dire, on y croit quand même !

Les mélodies sont entraînantes et ce qu'il faut d'entêtant, les rythmes ne sont pas si binaires. Comment dire, l'alchimie opère.
Mention spéciale aux titres Soulevant et Retiens mon désir. Mais je ne me lasse pas du tube en devenir : "Jmy attendais pas".

Otis Stacks EP (Otis Stacks)

note: 4Hip hop soul fraîchement vintage David B. - 12 avril 2017

Otis Stacks, c'est un duo qu'on croit connaître depuis longtemps... mais c'est parce qu'on y retrouve le chanteur et le producteur compositeur de Dafuniks.
JustMike et Elias Wallace rendent hommage à leurs inspirations soul... Otis pour Shuggie Otis et Stacks... comme le label (Stax).

Résultat : c'est chaud et doux comme le velours, c'est groovy à souhait.
Le bémol... ce n'est qu'un EP, il va falloir s'en contenter avant la sortie de l'album prévue pour octobre 2017.

Un florilège de remixes du single Fashion Drunk accompagne l'EP. Mention coup de coeur pour celui de Straybird.

cour des grands (La) (Jérôme Deschamps)

note: 5Tellement drôle ! David B. - 28 janvier 2016

Les créateurs des Deschiens signent ici un opéra-comique que les amoureux de l'absurde et du comique gestuel ne pourront qu'adorer !

Entre répétitions jusqu'à l'absurde de cocasseries et prouesses vocales, la musique bien huilée d'une troupe débordante d'énergie convainc le spectateur qu'il assiste ici à un drôle de remue-ménage.

Et drôle, ça oui ! C'est le mot ! Qui ne réfrène pas un éclat de rire en voyant les corps dégingandés, trop ceci ou trop cela, ne serait pas humain. Carrément !

Pour tous les amoureux des clowns ou de l'absurde, c'est à voir absolument !

Stereo 7 (Scratch bandits crew)

note: 5Du cut qui tue ! David B. - 20 janvier 2016

Vous aimez le boom bap, le hip hop electro vintage ?

Tant mieux, vous allez adorer le deuxième opus des Lyonnais du Scratch Bandits Crew ! Entre trip hop lancinant, des featurings rap anglophone et des scratchs en veux-tu en voilà, cet album fleure bon le bitume chaud, le parfum suave et enivrant des aérosols...

Wiki wikiwaa !

Il n'y a pas de chat dans ce livre (Viviane Schwarz)

note: 4Un album original, drôle et ludique ! David B. - 30 décembre 2015

Trois chats farceurs décident de sortir du livre pour aller visiter le monde... Y arriveront-ils ? Et si oui, qu'adviendra-t-il de nous, pauvres lecteurs abandonnés ?
N'ayez crainte, nous ne serons pas sans nouvelle !

Malgré une vilaine faute d'orthographe (répétée en plus), l'histoire est très agréable à lire et saura aussi bien séduire les enfants de tout âge que les amoureux des chats !

plume et le brise-glace (La) (Lucio Bukowski)

note: 5Elixir du verbe... David B. - 30 décembre 2015

Quand le rap se fait poésie, ou réciproquement...

Quand Lucio Bukowski et Anton Serra prennent la plume, ils brisent la glace avec chaleur, sens et habileté... Leurs mots sont loin d'être vains et frappent au coeur, ainsi que les compositions du beatmaker Oster Lapwass.

Du rap qu'on aimerait entendre plus souvent...

Mon morceau préféré : le magnifique Pinacle, pour plus de sept minutes de rap grandiose !

Nausicaä de la vallée du vent (Hayao Miyazaki)

note: 5Chef d'oeuvre ! David B. - 30 décembre 2015

Ce film est un des premiers longs-métrages réalisés par le maître des films d'animation japonais Hayao Miyazaki... et quel film !

Une ambiance post-apocalyptique avec une musique exquise de Joe Hisaishi, des personnages hauts en couleurs, le tout pour servir un scenario fantastique. Tout y est pour passer un excellent moment de cinéma.

Pour un film de 1984, le propos est plus que jamais d'actualité... conflits politiques et militaires, conservation des espèces et préservation des écosystèmes.
L'héroïne, Nausicaä, est une princesse déterminée quel qu'en soit le prix à préserver le monde qu'elle connaît, la nature et la paix entre les peuples... Y parviendra-t-elle ?

Gospel journey (Freddy Faada)

note: 4Façon human beatbox. David B. - 30 décembre 2015

Faada Freddy, c'est un des MC du groupe Daara J, trio de rap sénégalais.
Plutôt célèbre au pays, ils se sont faits un peu plus discrets en France lors de leurs différents passages... Je les ai découverts il y a quelques années au Glaz'art à l'affiche avec Milk Coffee et Sugar.

Mais ici, loin du rap survolté et enjoué qu'il produit avec ses comparses, il nous emmène dans un projet riche et abouti, rempli de sons soul et gospel, un peu hip hop tout de même, très pop aussi !

Et le tout, sans instrument !

Ça rappelle beaucoup le projet de Spleen, Voices, que je vous invite également à écouter si vous appréciez ce CD.

Pride (Matthew Warchus)

note: 5Beau film contre les préjugés David B. - 30 décembre 2015

Pride est un grand film.
L'histoire est belle et inspirante. Les décors, les costumes nous replongent dans l'ambiance des années 80, avec un contexte de crise déjà...

Ne nous y trompons pas, si le propos et le fond du film sont graves, la forme est claire : c'est l'humour. Les scènes sont le plus souvent cocasses, on rit beaucoup !

Un grand et beau film contre les préjugés, qui montre à quel point deux communautés que tout oppose peuvent se rejoindre pour défendre une même idée.

Tzedek (Marek Halter)

note: 5Pourquoi les Justes ? David B. - 23 décembre 2015

Marek Halter cherchait une réponse à une question simple et pourtant cruciale pour l'Histoire :
pourquoi les Justes ont aidé les Juifs contre les nazis, malgré le danger et la peur d'être eux-mêmes déportés et tués ? Et le pendant de la question : pourquoi tant d'autres n'ont rien fait ?

La réponse est apportée par les Justes eux-mêmes...
Un grand film documentaire, important pour comprendre les motivations de ceux qui sauvèrent les ennemis des nazis.

Her (Spike Jonze)

note: 5Film d'anticipation troublant et fascinant... David B. - 23 décembre 2015

Chef d'oeuvre !

Un jeu d'acteur comme nul autre dans un monde déshumanisé, où les OS (système d'exploitation) prennent le relais dans les relations humaines...
Joaquin Phoenix (Walk the line, Gladiator) et Scarlett Johansson (tout du moins sa voix...) démarrent un drôle de jeu de séduction, entre l'homme et la machine.

Dérangeant, nous interrogeant sur l'avenir de l'intelligence artificielle et la dépendance des hommes à leurs objets connectés et leur omniprésence dans notre quotidien, Spike Jonze développe un propos novateur, pour un film d'exception.

A voir et revoir !

man from nowhere (The) (Jeong-Beom Lee)

note: 5Cocktail explosif au pays du Matin calme David B. - 23 décembre 2015

Un film à suspense, haletant, avec un propos dur... sous ambiance de trafic de stupéfiants, d'organes et esclavage moderne...

Le thriller fonctionne très bien, les personnages fouillés et attachants.
Très bon film d'action et de suspense.

Past present future... (Dafuniks)

note: 5Dafuniks' back ! David B. - 23 décembre 2015

Le deuxième opus du groupe Danois tient ses promesses !

Entre instrumentaux de hip hop jazzy, scratch et cool rap, Dafuniks régale les oreilles des amateurs de bon son !
Elias fait partie des invités, comme à son habitude, avec son chanté rappé caractéristique. Les rappeurs d'ASM font aussi leur apparition...

Bref, que du bon !
Et comme on dit au Danemark : mange tak Dafuniks !

Toute entrée est définitive (Asocial Club)

note: 5Al, Casey, Vïrus et Prodige... David B. - 23 décembre 2015

Vous ne connaissez pas Anfalsh et vous aimez le rap français ? Ne vous inquiétez plus, je répare immédiatement cette erreur grave.

Anfalsh, c'est un collectif, un label... et ils viennent de nous produire une nouvelle galette séduisante : le projet Asocial Club avec quatre d'entre eux : Al, Casey, Vïrus et Prodige (et quelques invités et non des moindres, Rocé notamment).

Ils ont la haine, beaucoup de choses à dire et ça s'entend !
Morceaux choisis : Je me demande souvent où est-ce que je suis bé-ton. 99 pourcent des MC sont très cons (Al, 99%) ;
Tu es influençable, peu nuancé et nul en son. Essaie de repenser à ce projet de te lancer. Longtemps que j'ai délaissé l'idée d'aller te faire la leçon.
Aucunes paroles vraiment sensées n'ont jamais convaincu un con
(Casey, 99%).

Voix lactée (La) (Oxmo Puccino)

note: 5Le retour du grand du rap David B. - 23 décembre 2015

Oubliez Booba, Kaaris, Gradur, La Fouine et consorts...
S'il ne devait rester qu'un rappeur en France, au grand jeu des Highlanders, Oxmo Puccino ne ferait qu'une bouchée des susnommés.

Sa musique est multiforme, mouvante, insaisissable et comme dirait Triptik, ça fait plaisir !
Ça déroutera certainement certains de ses plus fervents admirateurs, puisqu'il prend de nouveaux chemins... Mais le propos est profond, intelligent et finalement assez rare dans la scène médiatisée du rap.

Mon morceau préféré : Slow life, pour son flow tout en nuances...

Drôles de Zanimaux (Virginie Capizzi)

note: 5Du jazz, des animaux et les rires des enfants ! David B. - 23 décembre 2015

Après avoir reçu à la médiathèque en novembre 2013 Virginie Capizzi, Thomas Cassis et tous leurs animaux, héros du spectacle musical "Le mystère du vol de la trompe", nous les retrouvons encore une fois à la médiathèque, mais sur CD.

Vous pourrez donc (re)découvrir la chanson du cacatoès cacophonique, du kiwi et du couscous qui ne veulent pas être mangés, le grand polatouche volant et l'axolotl au nom bizarre...

Le tout dans une ambiance jazzy, pour (mieux) connaître un courant musical incontournable.

Vieux frères partie 2 (Fauve)

note: 4Une rage animale... David B. - 23 décembre 2015

Fauve est un groupe atypique. Sa volonté d’être considéré comme une corporation où aucun des membres n’apparaîtrait effacé derrière un autre - tous ensemble et solidaires - peut sembler naïve. Attendez d’écouter ce qu’ils ont à dire, leur rage d’être et de n’être pas. Leur musique fleure le hip hop old school, boîte à rythmes et boom bap de l’âge d’or du rap, peu de fioritures.

Mais ce n’est pas du rap, ni du slam. C’est encore autre chose, une scansion à fleur de peau qui déconcerte. Le chanteur parle, débite un flot ininterrompu de rage mêlé d’espoir, d’optimisme. Un cri qui résonne longtemps dans le crâne de son auditeur.

Chienne de vie (Zoufris maracas)

note: 5Chanson dansante et métissée David B. - 23 décembre 2015

Les Zoufris Maracas sont de retour avec un deuxième album dansant, incisif et drôle à la fois.

Grâce à des paroles invitant à reconsidérer le monde d'un autre œil, les musiciens nous enjoignent à réfléchir sur la vie, la société, l'amour, le sexe...
La musique est volontiers festive, empreinte de sonorités zouk et caribéennes.

Une grande réussite !

Rien EP (Odezenne)

note: 5Chaud froid David B. - 22 décembre 2015

Il n'y parait rien, comme ça... cet EP (Extended Play, entre le single et l'album) d'Odezenne, et pourtant il recèle des petits bijoux de rap.

Rien que pour le morceau Novembre, ses riffs de guitare, son ambiance sombre, sa mélodie lancinante et ses rimes percutantes, ça vaut le coup d'oreille.

Un must have (pour rester dans les anglicismes) !

Hip hop after all (Guts)

note: 5Pur hip hop David B. - 18 décembre 2015

Un grand album de rap... Guts, c'est un des membres fondateurs d'Alliance Ethnik, c'était la patte musicale, qui a marqué de son empreinte toute une génération...

Aujourd'hui, après quelques albums orientés downtempo, trip hop (Le Bienheureux, Paradise for all), il revient et réunit autour de lui des très grands noms de la musique rap, jazz, soul, etc. : Masta Ace, Leron Thomas, Patrice, Cody ChesnuTT, Akua Naru, pour n'en citer que quelques-uns...

Le résultat ? Une galette incroyablement riche et malgré tout très homogène, tant le projet est construit et réfléchi. Un pur régal... ne serait-ce que pour le tubesque Want it back.

Ici le jour a tout enseveli (Feu ! Chatterton)

note: 5Ne pas éteindre ce feu ! David B. - 12 décembre 2015

Avec sa verve inextinguible, le chanteur de Feu! Chatterton ravit nos oreilles en cette fin d'année 2015...

Une poésie sans pareille, des mélodies inspirées, une voix envoûtante sur des guitares électrisantes.
Un premier opus de grande qualité, qui nous laisse rêveurs pour la suite de leur carrière !

Longue vie aux Feu! Chatterton !

19h07 (JP Manova)

note: 5Le rap, c'était mieux maintenant. David B. - 12 décembre 2015

JP Manova, c'est du rap intelligent et intelligible.
C'est un son actuel, des prod. percutantes et cadencées, un flow rythmé et poétique.
Bref, c'est tout ce qu'on peut attendre d'un très bon album de rap.
Normal pour l'acolyte de Rocé depuis des lustres, me direz-vous ?
Pour moi, le meilleur album rap de 2015.

Vieux frères partie 1 (Fauve)

note: 4Atypique et envoûtant... David B. - 5 septembre 2015

A propos de Fauve, on dit souvent : soit on adore, soit on déteste...
Pourtant, on peut apprécier le talent, la plume, les musiques, sans pour autant céder à l'hystérie que le groupe suscite auprès des jeunes fans.

Pour ma part, la première écoute fut décevante... Fauve n'était pas encore le groupe "qu'il faut découvrir", et le titre Blizzard m'avait à juste titre laissé plutôt froid. Il faut dire que je suis plus hip hop que spoken word, et j'avais l'impression de faire affaire à un beau plan marketing.

Le collectif est sincère pourtant. Pour les avoir vus sur scène, l'énergie est présente, le rapport au public est franc, sans chichis.

Il m'a fallu plusieurs écoutes pour reconsidérer le premier EP de Fauve et j'ai écouté suffisamment de fois l'album (à mon corps défendant, au début) pour percevoir la poésie derrière le verbe brut, quasiment sans mélodie...

Mes préférés : Voyous, Jeunesse talking blues, Infirmière.

Sans adorer, j'apprécie les sonorités... et attend de pied ferme les prochains opus !

homme au bob (L') (Gradur)

note: 2Sensation rap du moment. David B. - 27 juin 2015

En ce moment, la musique populaire nous balance de la trap à toutes les sauces (si vous ne savez pas ce qu'est la trap, suivez ce lien :
http://www.booska-p.com/new-la-trap-est-elle-en-train-de-a-tuera-le-rap-frana-ais-chronique-n41517.html).

Gradur suit la veine sans grande originalité, mais avec le mérite d'avoir créé un personnage qui a su séduire un grand nombre de jeunes.

Autrement, soit les paroles sont au premier degré, et ça devient dérangeant (violence gratuite, misogynie, etc.), soit c'est du second degré et on peut y distinguer une sorte d'humour.

Bref, amis de Booba, vous aimerez le son, pourquoi pas les paroles.
Détracteurs de ce dernier, passez votre chemin et attendez l'opus de Big Flo & Oli, ou le dernier Dafuniks.

Not real (Stealing sheep)

note: 4Trois filles dans le vent David B. - 6 juin 2015

Ce trio féminin de Liverpool nous livre un second opus frais et rayonnant.

Des mélodies pop aux contours électro-folk berceront vos soirées comme jamais.
Mention excellent pour le titre "Apparition", très souvent entendu sur Radio Nova en ce début d'année 2015.

Milk coffee & sugar (Milk Coffee and Sugar)

note: 5Du rap intelligent et musical ! David B. - 20 janvier 2015

Emmenés par un arrangeur de génie, Guillaume Poncelet (C2C, Beat Assailant, Electro Deluxe, Oxmo Puccino), le duo Milk Coffee & Sugar, comprendre Café au lait & sucre, surnoms des deux rappeurs, nous propose une pause café pas comme les autres...

Des textes très engagés, dénonçant la violence du monde du travail et politique (Alien, Un peu de musique), des sons énergiques invitant à la danse (Big bang, Allumez les briquets), ou des injonctions à la révolte face aux injustices de ce monde (Parce que, Restavec), le premier opus éponyme du duo est un chef d'oeuvre !

Boxing Gym (Frederick Wiseman)

note: 4Docu-fiction avec ou sans gants David B. - 17 janvier 2015

Boxing Gym ou la rencontre entre les habitants américains d'Austin à travers le sport... plus qu'un sport, la boxe devient un vecteur social, une philosophie de vie...

Très bonne réalisation, le documentaire suit l'évolution des boxeurs amateurs et professionnels, leurs vies, avec leurs déceptions et leurs espoirs.

Résolument humain, une belle leçon de vivre ensemble pour changer l'idée qu'on peut se faire d'un Texan ! A voir !

Anicca (Merzbow)

note: 4Attention OVNI ! David B. - 17 janvier 2015

Des sons de guitare saturés assemblés apparemment aléatoirement, dans ce qui semble être une cacophonie arythmique... oui, Merzbow fait figure d'extra-terrestre dans le paysage musical électronique. A la première écoute, on est immanquablement dérouté, surpris, hilare même. La musique bruitiste, ou noise, n'est certainement pas destinée à tout le monde. Mais si vous n'avez pas peur de faire de nouvelles expériences, vous pourriez apprécier ces trois plages ahurissantes.

Django Django (Django Django)

note: 5Si vous aimez Metronomy... David B. - 17 janvier 2015

Le premier album éponyme des Ecossais Django Django, un mélange savoureux d'électro et de pop façon Metronomy...

Des mélodies accrocheuses et des refrains entêtants pour certaines chansons (Hail Bop, Default, Waveforms...) et des sonorités plus recherchées et sophistiquées pour d'autres (Zumm zumm, Wor...), qui font de cet album une pure pépite !

Chaudement recommandé !

No (Pablo Larraín)

note: 5No pasarán ! David B. - 17 janvier 2015

Un film historique digne d'être vu, d'abord parce qu'il retrace une période capitale pour le peuple chilien et la fin du régime d'Augusto Pinochet.
Ensuite pour son esthétique, marquée par les seventies, très réussie !

Gael Garcia Bernal est percutant !

Un beau film enthousiasmant.

Michael Kohlhaas (Arnaud Des Pallières)

note: 5Mads Mikkelsen est grandiose ! David B. - 17 janvier 2015

Un film historique d'une beauté époustouflante...

Mads Mikkelsen incarne le ténébreux et captivant Michael Kohlhaas, tranquille marchand de chevaux... Après un terrible coup du sort provoqué par un seigneur injuste, l'homme se révolte et provoque le chaos dans le pays en levant sa propre armée.

Les paysages sont somptueux, les personnages terribles et beaux, rendant à ce film un côté sombre et romantique à la fois.

Noé (Darren Aronofsky)

note: 3Spectaculaire, mais... David B. - 16 janvier 2015

Dans la mouvance des superproductions bibliques, Noé ne fait pas exception : du grand spectacle, il y en a !

De belles images, un Russell Crowe en forme, de beaux effets spéciaux... mais c'est un peu creux.
Quelques scènes sont ternies par un jeu d'acteur un peu moyen.

Cela dit, la scène de l'évolution du Big Bang à nos jours est magnifique... et peut justifier à elle seule (indépendamment du film), son visionnage !

Million dollar baby (Clint Eastwood)

note: 4Country et confiseries David B. - 11 juillet 2014

Entre orchestration classique et guitares country, la bande originale du blockbuster d'Eastwood, Million Dollar Baby, détonne par son dépouillement.

Peu voire quasi pas de fioritures, on évite les sempiternelles nappes de violons à l'américaine (même si on n'en est pas très loin sur certaines plages de l'album).

Très agréable à l'écoute, ce CD invite à la rêverie.

Mr. blue (Versus (groupe de funk))

note: 5Du jazz rap, soul, funky, fresh ! David B. - 9 juillet 2014

"Who are you, Mister Blue ?"
Qui est ce monsieur bleu, on s'en fiche un peu... mais on ne se fiche pas de ce son-là.

Un superbe album aux sonorités jazz, une basse qui claque, des percus aux petits oignons, des claviers, des guitares, une flûte qui distillent des nappes et des notes savamment inspirées... et un phrasé hip hop US pour magnifier le tout et donner une cadence à cet opus particulièrement savoureux.

Il n'y a rien à jeter, juste à se jeter dans cette musique !

journey so far (The) (Loreena McKennitt)

note: 5Une musique enchanteresse... David B. - 9 juillet 2014

Des mélodies superbes, une voix envoûtante, des sonorités celtiques, à mi-chemin entre l'Orient et l'Irlande, des ballades savamment orchestrées...

Tout y est !
Le meilleur de Loreena McKennitt, grande Dame de la musique celtique.

Mes titres préférés : The mummer's dance et The bonny swans.

bêtises (Les) (Henri Dès)

note: 4C'est vieux mais c'est encore bon ! David B. - 5 juillet 2014

Henri Dès, c'est un peu comme un vieux photomaton... les couleurs ont un peu passé, le papier a aussi jauni, mais on aime toujours autant !

Grande bouffée de nostalgie pour les vieux enfants devenus parents qui l'écoutaient il y a "quelques" années, ce disque invite à l'écoute, à la danse, à la camaraderie... De belles paroles sur des mélodies entraînantes !

Henri Dès avec ou sans rides... moi ça me déride !

Someone like you (Roald Dahl)

note: 5Excellente collection ! David B. - 5 juillet 2014

Ce qu'il y a de bien dans cette collection, c'est que les termes difficiles ne sont pas traduits en français, mais expliqués en anglais...

Pour les personnes qui ont un bon niveau d'anglais mais qui souhaitent aller plus loin... c'est une bonne manière de poursuivre l'apprentissage.

Autrement, les histoires un peu loufoques de Roald Dahl sont bourrées d'humour et de philosophie.

On your marks, ready to read !

Zoom sur l'iPhone 4, iPod touch (Scott Kelby)

note: 4Complet ! David B. - 5 juillet 2014

Un guide très pratique pour connaître tous les trucs et astuces de votre Iphone.

Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki)

note: 5Chef d'œuvre ! David B. - 5 juillet 2014

Des graphismes époustouflants, des personnages profonds, humains jusqu'au bout des ongles, même les animaux (qui possèdent une ambivalence propre à l'homme).

J'ai reçu ce film comme une claque la première fois que je l'ai vu. Je ne me lasse pas de le revoir.
Ici, il est question de malédiction, de l'appropriation de la planète par l'homme et de ses conséquences désastreuses sur l'environnement s'il n'est pas respecté.

Un grand film, une magnifique musique de Joe Hisaishi. Si vous aimez les films d'animation, c'est un chef d'œuvre à ne pas manquer !

Silbo (Féloche)

note: 5Un des meilleurs albums de l'année 2013 David B. - 1 juillet 2014

Féloche revient avec un deuxième album percutant !
Il a délaissé le bayou pour se rapprocher de la ville, sans oublier le reste du monde pour autant.

Sur cet album, il a troqué le banjo pour des guitares plus saturées. Les résonances électro sont toujours là... Encore une fois, il a su allier la chanson, l'electro et les musiques du monde avec brio.

Les touches de hip hop amenées par les titres T2ceux (en duo avec Roxanne Shanté, chantre du rap féminin depuis le début du hip hop) et NYC:odc, apportent encore un peu plus de fraîcheur à cet OVNI musical.

Le magnifique Silbo nous fait voyager...
Un opus très réussi !

Oeuvre non trouvée

note: 5Féérique et sombre... David B. - 18 juin 2014

Un superbe souvenir de lecture !

Une histoire pleine de magie, de féérie, de souffrances et d'intrigue mêlées nous emmène dans les profondeurs d'un monde imaginaire sombre et merveilleux à la fois.

S'adresse probablement davantage aux jeunes lecteurs qu'aux adultes, qui pourront reprocher à l'auteur de ne pas fouiller ses personnages au plus profond de leur humanité.

Shannara n° 1
Epée de Shannara (L') (Terry Brooks)

note: 2Bof... mais David B. - 18 juin 2014

Un assez mauvais souvenir de lecture... grosses ficelles, sur une recette toujours identique de bien contre le mal, avec des créatures vues et revues, etc.

Une histoire bien construite cependant... et qui devient plus intéressante avec les autres tomes à en croire les collègues.

Cela pourrait être une bonne introduction au genre Fantasy, mais je vous recommanderais plus volontiers de lire Robert Silverberg, Thomas Day ou Mathieu Gaborit.

Enter the sideshow groove (Dafuniks)

note: 5Pépite hip hop & soul David B. - 18 juin 2014

C'est sans aucun doute l'un des meilleurs albums de hip hop parus ces dernières années.

Deux ans de travail, un énorme boulot de fond pour digger des samples soul des années 70, les remixer. Du scratch, des rythmiques puissantes et des refrains percutants.

Voilà tout ce qui compose cette gifle que tout amateur de bon hip hop se doit de recevoir.
C'est Danois mais ça sonne vraiment authentique !

A voir sur scène également !

Comment élever son papa (Alain Le Saux)

note: 5Cultissime et jubilatoire ! David B. - 18 juin 2014

Voici mon préféré des livres pour la jeunesse...

Le titre résume tout...
Alain Le Saux exploite ici parfaitement la double lecture qui permet aux plus grands de trouver autant de plaisir à lire un livre d'abord destiné aux plus petits.

A lire absolument !

hypnoflip invasion (The) (Stupeflip)

note: 5Attention pépite ! David B. - 21 mai 2014

A mi-chemin entre la chanson pop gentillette et le rap hardcore, le groupe a de quoi faire grincer des dents.

Mais avant tout, le troisième album de Stupeflip est la consécration du CROU, cette religion fictive dont est tirée l'étrange mythologie de ce groupe atypique dans le monde musical.

Pour les amateurs de curiosités musicales.

On aime beaucoup les morceaux : Stupeflip vite, La menuiserie, Hater's Killah.

Oeuvre non trouvée

note: 3Je n'aim[ais] pas. David B. - 21 mai 2014

MAJ. en 2018.
Je ne trouve pas ça génial mais je rajoute deux étoiles à cet album, qui n'est pas exceptionnel, mais selon les standards actuels, retrouve un peu de valeur à mes yeux.
On s'est habitués à l'autotune, j'arrive à l'écouter aujourd'hui.

"Il faut réussir à aimer Booba. Pour moi, ça a toujours été un gros challenge de réussir à écouter plus de trois minutes ce que je considère être un gloubi-boulga d'insipides paroles sur des musiques inaudibles.

Le plus affreux : le vocoder, l'autotune, cet instrument qui déforme des voix souvent déjà fausses en atrocité amusicale.

Vraiment, je n'arrive pas à m'y faire, mais comme beaucoup de choses, Booba, c'était mieux avant."

Apogée (L') (Sexion d'assaut)

note: 2Du rap qui sonne creux... David B. - 21 mai 2014

Prenez l'un des groupes les plus prometteurs de la scène rap underground, donnez-lui une énorme visibilité, un tube, beaucoup d'argent... et regardez-les perdre toute crédibilité.

Malheureusement, comme beaucoup d'artistes avant eux, la Sexion d'Assaut ne déroge pas à la règle du rap business. Est-ce l'appât du gain qui les a rendu si insipides ?

Dommage que le show biz ait limé les crocs de ces jeunes loups qui avaient pourtant des choses à dire...

Quelques couplets réussis mais très isolés me font rajouter une deuxième étoile à cet album pourtant pas brillant.

Let them talk (Hugh Laurie)

note: 4Sans être transcendant... David B. - 21 mai 2014

... Hugh Laurie arrive à nous charmer de sa voix au timbre particulier et à ses mélodies qui empruntent aussi bien à la soul qu'il adore qu'au blues dont il se fait un fervent défenseur.

L'acteur de la série à succès Dr House (House MD) troque ses habits de diagnosticien pour celui de musicien habile.

Un album sincère et touchant. Une réussite, assurément.

Angle mort (L') (Zone libre)

note: 5Rap fusion David B. - 21 mai 2014

Un OVNI plane sur la scène rap/rock en France.
Avec son premier album fusion, Zone Libre livre un message d'une force rarement égalée.

Les ingrédients : des lignes de basse dignes de Rage Against the Machine, la guitare saturée de Serge Teissot-Gay (le son de Noir Désir) auxquelles vous ajoutez la batterie pour obtenir le trio Zone Libre.
Vous mélangez le tout avec la gouaille agressive de Casey et au verbe véhément de Hamé de La Rumeur, et vous obtenez un des meilleurs albums de la scène française ces dernières années.

BT2 (Vicelow)

note: 5Un album complet David B. - 21 mai 2014

Vicelow, une des voix célèbres d'un des groupes de rap les plus connus de France, revient avec sa Blue Tape 2

Son deuxième maxi en solo nous laisse augurer un album de qualité, toujours en préparation.

Sur des instrus entre électro et soul, son flow reconnaissable entre mille fait mouche.

Ne serait-ce que pour le remix du titre "Hip hop ninja", cet opus vaut le détour.
Si vous avez la possibilité de regarder le clip du morceau sur internet, n'hésitez pas !

Source (La) (1995)

note: 4Retour aux sources David B. - 21 mai 2014

Le groupe parisien 1995 (à prononcer de multiples manières) frappe fort dès son premier EP.

Des instrus percutantes aux sonorités soul et jazzy avec des MCs aux rimes souvent très bien calibrées donnent à ce 8 titres une bonne cohésion. Tous les rappeurs ne se valent pas néanmoins, et le morceau Milliardaires m'a personnellement laissé de marbre.

Mes titres préférés : La Source, Laisser une empreinte, A chaque ligne.

Ailleurs (Nemir)

note: 4Un premier EP prometteur David B. - 21 mai 2014

Qu'il chante ou qu'il rappe, le rappeur de Perpignan est dans le ton.
Avec un flow facilement reconnaissable, des mimiques bien à lui et des gimmicks entraînants, Nemir distille ses bons mots sur ce 10 titres franchement réussi.

Ses invités sont les bienvenus et lui permettent également de diversifier les morceaux... l'énergie est au rendez-vous, on hoche la tête et on pousse la voix sur les refrains.

Mes titres préférés : Wake up, Ailleurs et Freestyle.

1930 (Merzbow)

note: 4Attention OVNI David B. - 21 mars 2014

Des sons de guitare saturée assemblés apparemment de façon aléatoire, dans ce qui semble être une cacophonie arythmique... oui, Merzbow fait figure d'extra-terrestre dans le paysage musical électronique. A la première écoute, on est immanquablement dérouté, surpris, hilare même. La musique bruitiste, ou noise, n'est a priori pas destinée à tout le monde. Mais si vous n'avez pas peur de faire de nouvelles expériences, vous pourriez apprécier ces quatre plages ahurissantes.

Ain't nobody worryin' (Anthony Hamilton)

note: 5Parfaitement soul ! David B. - 8 mars 2014

Anthony Hamilton nous livre ici un album particulièrement soigné.

Une voix maîtrisée sur des compositions musicales de toute beauté... on s'envole littéralement dès les premières notes de l'album, et on pourrait le faire tourner en boucle.

Des cuivres, des nappes, des guitares et des synthés desquels se dégagent une atmosphère soul et groovy, sans oublier une rythmique particulièrement efficace.

Je recommande chaudement.
J'apprécie particulièrement les titres "Ain't nobody worrying", "Preacher's daughter", "Where did it go wrong".

Pili pili sur un croissant au beurre (Gaël Faye)

note: 5Du rap français de qualité David B. - 26 février 2014

Gaël Faye, c’est la moitié « café au lait » du duo de rap Milk Coffee Sugar. Après un très bon opus éponyme sorti en 2010 avec son acolyte Edgar Sekloka, il nous livre ici un premier album solo avec des textes mûris d’une dizaine d’années pour certains. D’une enfance passée au Burundi jusqu’à son arrivée en France à l’adolescence, il nous raconte son histoire, ses rêves, ses blessures sur une musique métissée.
Gaël Faye, c’est aussi une plume qui se met au service du sens, pour dénoncer les excès de notre monde, loin des clichés du rap bling bling et du slam guimauve…
Gaël Faye, c’est une énergie qui se déploie sur scène, avec des musiciens, des chanteurs, des rappeurs... A écouter et réécouter sans modération !

cheval de Turin (Le) (Béla Tarr)

note: 5Une expérience poétique du cinéma David B. - 26 février 2014

L'histoire est simple, un homme et sa fille vivent au milieu de nulle part dans une ferme austère.

Comme l'écrit Raphaël Clairefond dans Vodkaster (http://www.vodkaster.com/actu-cine/Le-Cheval-de-Turin-bela-tarr-cinema-chiant-contemplatif-1609), on peut s'ennuyer ferme, et aimer ça !

L'histoire sert ici de prétexte au réalisateur pour nous montrer sa façon de capter le quotidien et de le transcender. Les paroles sont rares, si l'on excepte le monologue du voisin Bernhard qui interrompt les 45 premières minutes de quasi-silence.
N'hésitez pas si vous aimez les films en noir et blanc, les plans séquences qui s'étirent en longueur et les maîtres de la peinture hollandaise.

Petite recommandation cependant : si vous avez mal dormi les nuits précédentes, vous risquez de piquer un peu du nez.
Mais c'est un spectacle à ne pas manquer pour ceux qui aiment les films qu'on dit "contemplatifs".

Comme un enfant (Spleen)

note: 4Un deuxième album plus lumineux David B. - 26 février 2014

Après un premier album brut de talent, "She was a girl" (malheureusement épuisé chez notre fournisseur), plus sombre et très hétérogène, Spleen signe ici un opus plus lumineux, plus pop également. Il chante plus souvent en français, et si l'album paraît en rupture avec le précédent, cela s'explique aussi par la volonté du chanteur de "raconter des histoires avec des mots simples, de trouver de la poésie avec de l'innocence".
Pari réussi. Si tous les morceaux ne se valent pas, je ne me lasse cependant pas d'écouter les titres Tu l'aimeras, Don't look back ou Junk food.

Retour Haut